Pour une deuxième fois en cinq ans, un gouvernement à Québec compte légiférer sur l’apparence supposée de neutralité religieuse de certain·e·s employé·e·s de l’État. Légiférer sur l’apparence de neutralité religieuse, et donc de neutralité de croyances. L’apparence.

Ce que ça signifie :

  • Un enseignant qui croit que les filles sont naturellement moins bonnes en maths et les garçons naturellement moins bons en français pourra continuer d’exercer ses fonctions.
  • Une juge qui considère que l’homosexualité est une perversion sexuelle et une maladie pourra continuer d’exercer ses fonctions.
  • Un gardien de prison qui croit que les Blancs sont supérieurs aux Noirs pourra continuer d’exercer ses fonctions.
  • Une policière qui croit que les pauvres le sont parce qu’ils sont paresseux pourra continuer d’exercer ses fonctions.
  • Une directrice d’école qui croit que les lois du libre marché règlent tout pourra continuer à exercer ses fonctions.
  • Un juge qui croit que l’individu peut produire son propre bonheur par sa seule volonté pourra continuer d’exercer ses fonctions.
  • Une gardienne de prison qui croit qu’une femme qui s’habille sexy l’a un peu cherché si elle s’est fait violer pourra continuer d’exercer ses fonctions.
  • Un contrôleur routier qui croit que les Noirs qui conduisent des autos de luxe sont des voleurs pourra continuer d’exercer ses fonctions.
  • Un agent de la faune qui croit que la terre est plate pourra continuer d’exercer ses fonctions.
  • Une enseignante qui croit qu’il n’y a qu’un seul Dieu, et que Mahomet est son prophète, pourra continuer d’exercer ses fonctions.
  • Un juge qui a la foi en la résurrection de Jésus pourra continuer d’exercer ses fonctions.
  • Un gardien de prison qui croit que le cycle des réincarnations cesse au moment de l’Éveil pourra continuer d’exercer ses fonctions.
  • Une agente de la faune qui a foi en l’autorité du Véda pourra continuer d’exercer ses fonctions.
  • Une juge qui croit que le monde a été créé par une entité une et unique, éternelle, omnipotente, omnisciente, omniprésente, juste et miséricordieuse qui a contracté une alliance avec les pères du peuple d’Israël pourra continuer d’exercer ses fonctions.
  • Etc.

Croyance laïque conforme

En d’autres mots, le projet de la CAQ ne garantira en aucun cas que les employé·e·s de l’État « en position d’autorité » exercent leurs fonctions de manière neutre et rigoureuse.

Le projet de loi de la CAQ rassurera seulement les personnes qui croient que l’apparence de neutralité associée à une certaine norme sociale est nécessaire pour avoir le droit d’exercer certaines fonctions. Et par voie de conséquence, que le fait d’enlever leur voile, turban ou kippa avant d’aller travailler modifie le niveau de neutralité de ces employé·e·s dans le cadre de leurs fonctions professionnelles.

La question de la capacité à exercer rigoureusement ses fonctions malgré ses croyances ne sera pas soulevée. Et si elle l’était, ayoye hein, parce que tout le monde a des croyances.

Proposition : on peut empêcher une personne de travailler si elle déroge à son code de conduite professionnel, à l’esprit de ses attributions professionnelles (je suis ouverte aux reformulations, je ne travaille pas dans le domaine des ressources humaines). Il me vient en tête plein d’exemples d’actes professionnels répréhensibles, peu importe l’apparence et/ou l’appartenance religieuse des employé·e·s concerné·e·s. Pas vous?