Au Royaume-Uni, des mosquées et d’autres organismes de la communauté musulmane ont reçu une lettre de menaces particulièrement violentes, évoquée par exemple ici, promettant que le 3 avril serait le jour de la « punition d’un musulman ».

Cette lettre anonyme a également été distribuée dans certains domiciles et entreprises au cours des deux derniers mois, aux quatre coins du Royaume-Uni.

Lettre anonyme de menace « punish a muslim day »

La lettre suggérait que les gens pourraient gagner des « points » pour toute une gamme d’activités destinées à punir les musulmans·e·s, notamment « arracher le hijab d’une femme » ou « frapper une personne de confession musulmane ». Les député·e·s musulman·e·s ont également reçu cette lettre.

On peut la traduire ainsi :

texte principal

Les musulmans vous ont fait du mal, ils ont fait souffrir vos proches. Ils vous ont fait de la peine. Qu’allez-vous faire à ce propos? Êtes-vous un mouton comme la vaste majorité de la population? Les moutons suivent les ordres et obéissent docilement, ils permettent donc que la majorité blanche européenne et nord-américaine se laisse marcher sur les pieds par ceux qui ne désirent rien d’autre que causer du tort et changer notre démocratie en appliquant la charia. Il n’y a que vous pour changer notre sort, seuls vous en avez le pouvoir. Ne soyez pas des moutons. Des récompenses vous seront attribuées selon les actions commises.

Grille de points
  • 10 points : Agresser verbalement un musulman
  • 25 points : Arracher le hijab d’une « femme » musulmane
  • 50 points : Jeter de l’acide à la figure d’un musulman
  • 100 points : Tabasser un musulman
  • 250 points : Torturer un musulman par électrocution, écorchement ou écartèlement
  • 500 points : Tuer un musulman à l’aide d’une arme à feu, d’un couteau, d’une voiture ou autrement
  • 1 000 points : Brûler ou lancer une bombe dans une mosquée
  • 2 500 points : Détruire la Mecque

Cette lettre a bien sûr voyagé jusqu’aux États-Unis, pour le plus grand plaisir des mouvements d’extrême droite.

Les autorités du Royaume-Uni ont émis un communiqué suggérant aux personnes de la communauté musulmane de rester à la maison, dans la mesure du possible.

Les États-Unis ne semblent pas avoir pris de telles dispositions.

Ce qui est plus inquiétant, c’est ce discours qu’ont en commun les auteurs de cette lettre et nos islamophobes québécois, qui ont aussi la conviction d’être en danger, cette certitude que les musulman·e·s veulent instaurer la charia au Québec et en Occident, alors même qu’elle n’est appliquée que dans sept pays sur les 57 à majorité musulmane.

J’ai lu les mêmes craintes sur les pages de groupes comme La Meute, les Soldats d’Odin, Storm Alliance et autres. Les actes suggérés dans cette lettre sont les mêmes qu’on retrouve régulièrement dans les commentaires sur les pages de ces groupes identitaires et xénophobes du Québec.

Des femmes qui se sont fait arracher leur hijab, on l’a vu maintes fois au Québec. Des attaques envers des mosquées aussi. Et nous avons également notre lot de personnes musulmanes qui ont été battues et frappées. Les insultes verbales à leur endroit sont chose quotidienne dans la belle province. Et cette tuerie l’an dernier… une plaie encore ouverte sur laquelle on met du sel chaque fois que l’on invente des conspirations pour défendre le tueur.

L’islamophobie ne cesse de progresser et de se banaliser, notre société s’offusque qu’on emploie ce mot, ou qu’on parle de racisme systémique. Les Québécois et Québécoises de confession musulmane doivent pourtant affronter quotidiennement des dangers bien réels, comme en atteste cette lettre odieuse.