Aujourd’hui se tenait un colloque sur l’extrême droite présenté par le CEFIR[1], à Longueuil.

Sylvain Brouillette​ (dit « Maikan »), porte-parole et chef intérimaire de La Meute, s’y est présenté avec un groupe d’une trentaine de fidèles pour contester l’image de « groupe d’extrême droite » qui est la leur.

Sylvain Brouillette, Katy Latulippe et David Leblanc au colloque du CEFIR

Outre les militants de La Meute, il était accompagné de plusieurs militants du groupe néonazi Les Soldats d’Odin. Katy Latulippe, leur cheffe provinciale, a également pris la parole. Parmi eux se trouvait aussi David Leblanc, qui a participé en janvier, à Montréal, au placardage d’affiches de menaces racistes organisé par Atalante.

En perturbant ce colloque avec des militants fascistes, Sylvain Brouillette confirme au contraire que son organisation est précisément au cœur de l’extrême droite québécoise. Son compte Facebook vient d’ailleurs d’être suspendu pour « incitation à la haine », à la suite d’une série de publications islamophobes sur le groupe public de l’organisation.

Note

[1] Centre d’expertise et de formation sur les intégrismes religieux et la radicalisation