Le mois de mars a été prolifique sur On Jase, voici une sélection d’articles qui vous intéresseront sans doute.

Au début du mois, un article de Martin Poirier, « Les carrés de sables » a créé une petite polémique sur le positionnement politique des luttes antiracistes et antifascistes, qui a entraîné deux répliques : l’une de Xavier Camus, « Pourquoi le progressisme » et l’autre de Jeff Ray, « Pour un débat conflictuel à gauche »

jr.jpg

Concernant l’activité de l’extrême droite, outre les chiffres de La Meute mis à jour pour le mois de février, nous avons publié un appel à témoin concernant leurs pratiques de menaces et d’intimidation, afin de déterminer à quel point ces pratiques sont généralisées ou non dans l’organisation.

Nous avons également rapporté l’entraînement au tir avec des armes de guerre de plusieurs membres de l’organisation fasciste « Les soldats d’Odin » et l’intervention conjointe de ceux-ci avec La Meute pour perturber un colloque sur l’extrême droite à Longueuil.

Coraline Le Moyne est revenue sur la plus récente vidéo de Josée Rivard, vedette de la fachosphère, dans laquelle elle s’en prend aux femmes victimes d’agressions sexuelles et au mouvement #MeToo.

Enfin, nous publions un article de Karim Zidan sur La Phalange, un club de combat fasciste implanté dans la ville de Québec. Il s’agit d’une traduction d’un texte paru initialement en anglais sur BloodyElbow.

D’autres articles devraient attirer votre attention ce mois ci :

Isabelle Demers nous informe de l’avancée du procès du militant Jaggi Singh et de ce qu’il nous apprend du traitement de l’extrême droite par la Ville de Québec et le SPVQ.

Jeff Ray nous propose une classification vulgarisée des discours d’extrême droite, afin de les reconnaitre et de ne pas être pris dans les pièges rhétoriques de ceux qui affirment ne pas en faire partie : « C’est quoi l’extrême droite ? ».

Il s’intéresse aussi aux étranges liens entre la Storm Alliance et les mouvements anti-DPJ. On y apprend notamment que la Storm Alliance pourrait souffrir de clivages internes autour de la sympathie de certains de ses membres pour les Hells Angels.

Enfin, Denis Mehdi Duchêne publie le premier texte d’opinion d’une série de trois : « Djemila Benhabib : Portrait d’une polémiste qui voit des complots partout ». Les deux suivants devraient être publiés d’ici au mois de mai.